Citations

Citation – Sous le soleil d’été

« Une relation sans une fleur offerte, c’est une histoire qui n’a aucun avenir de prometteur. »
« Sous le soleil d'été »

IMGP0119_DxO_GF

Publicités

Citation – Sous le soleil d’été

« La vie d’un être humain ne représente rien. Seul compte l’enrichissement de ceux qui jouissent déjà d’un trop gros portefeuille. Les politiciens sont leurs amis. Main dans la main, ils ne défendent aucun intérêt du peuple. Ils se montrent juste capables de prononcer de grands et beaux discours pour endormir davantage la masse qui commencerait à s’agiter, qui souhaiterait se révolter. Au mieux, ils arrivent à ressentir pour eux un peu de mépris. Guère plus. Ils sont bien trop occupés à négocier des contrats d’armements ou à partir dans une nouvelle guerre. Les citoyens crient haut et fort « Stop ! ». Ils n’écoutent pas et ignorent la fronde qui gronde. La fissure entre le gouvernement déconnecté des réalités sociales et la population est irrémissible. Ces dirigeants sont notre ruine. Ils sont responsables de toute la misère d’un pays. »

« Sous le soleil d’été »

EB__1655_DxO_GF

Citation – Tout reste à faire

« La confiance est une des clés nécessaires et importantes dans la construction d’une relation, qu’elle soit amoureuse ou amicale. Trahir cette confiance, c’est envoyer la relation à l’échafaud. Ce que se permettent copieusement les gouvernements qui, sans aucun sens moral, violent votre intimité sous le prétexte paranoïaque que chaque citoyen est reconnu comme un terroriste en devenir. Comment leur accorder ensuite un minimum de considération ? Ils entretiennent eux-mêmes l’aversion de ce système. »

« Tout reste à faire »

EB__1837_DxO_GF

Citation – Tout reste à faire

« L’amour est une quête de perpétuelle remise en question. Difficile d’admettre que l’on est passé à côté. À trop se poser de questions sur la teneur du lendemain, on en oublie de regarder autour de soi. On ne voit pas les gens qui nous veulent du bien. Ces gens-là, en général, on les rate. On ne fait que les frôler. Trop tard, bien tardivement, quand notre vie s’est tissée maladroitement, on identifie la clé, celui qu’il nous fallait, celui qui aurait pu nous aimer et nous permettre d’avancer. Celui qu’on a laissé se retirer par égoïsme, par carriérisme. »

« Tout reste à faire »

IMGP7309_DxO_GF