Citation – Sous le soleil d’été

« Il y a sur cette planète de pauvres types qui n’ont rien d’autre à foutre dans leur vie de merde que d’exaspérer les gens ! Quoiqu’on leur dise, ces individus apparaissent si imparfaitement éduqués et immatures qu’au lieu de se calmer ils préfèrent en rajouter une couche. Ils se complaisent dans leur médiocrité en infligeant leur triste incivilité. Ils s’estiment supérieurs à tout le monde. Lorsque de pareils demeurés vous poussent à bout, il est très difficile de rester impassible. Il faut essayer d’accorder le moins d’importance aux évènements ou aux causes qui auraient conduit à un tel résultat. Se venger retournerait les circonstances à votre désavantage et vous éprouverait d’autant plus. Dans les situations délicates, le meilleur des remèdes reste encore de paraître un imbécile, de personnifier le crétin, l’abruti qui n’aurait rien compris, rien remarqué, et d’espérer que ces jeux idiots et puérils cessent un jour. Le plus désaxé étant toujours l’attardé qui apporte la nuisance : c’est sa réputation qui dépérit et non la vôtre. Au final, ces troubles du comportement deviennent votre gratification, puisqu’il engendre ses propres ravages. Il ternit lui-même son image. En quelque sorte, il sombre dans une phase d’autodestruction. Vous supportez. Toutefois, il vaudrait mieux apprendre à en jubiler. Son châtiment viendra sans que vous ne provoquiez aucun chambardement. Chacun paie un jour des crimes ou des préjudices qu’il a commis envers autrui. »

« Sous le soleil d’été »

P1050794_DxO_GF
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s